Mise à jour COVID-19 En Savoir Plus

Pied plat

Un pied plat est caractérisé par une chute de la voute plantaire avec une déformation de l’arrière du pied. Désigné avec d’autres termes comme pied valgus ou en pronation, les causes sont variées engendrant de nombreuses conséquences. En général, cette anomalie ne nécessite pas de correction mais une intervention d’un podiatre peut être envisageable si celle-ci est associée avec des douleurs.

Le pied plat est un affaissement de la voute plantaire qui déploie les points d’appui de sa superficie.
Normalement les pieds se soutiennent sur deux paliers, antérieurs et postérieurs. Dans le cas d’un pied plat, celui-ci s’appuie presque totalement sur le sol, dirigeant le talon vers l’extérieur.

Les causes du pied plat sont diverses.
Elles peuvent être d’ordre congénital provoqué soit par une déformation du scaphoïde, soit par un astragale vertical déplaçant le scaphoïde et le luxe vers le haut, soit une déviation de l’axe du calcanéum ayant des répercussions sur tout le pied.
Elles peuvent être également dues à un traumatisme comme une fracture, une maladie pouvant détruire le tissu osseux, par un abus de correction d’un pied creux, ou par dégradation/hyperlaxité des muscles et des ligaments.

Des nombreuses conséquences liées aux pieds plats ont pu être observées notamment :

Une réduction du mouvement dans le processus du pas provoquant une démarche lourde.
Une incommodité à se chausser due à un pied affaissé provoquant également des déformations de la chaussure.
Des douleurs aux pieds, dos, jambes et genoux ainsi que des tensions musculaires.
Un mauvais maintien du pied avec des entorses répétitives, etc.